Le foot en questions par Jul et Jim

Articles récents

Journée 53

29 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Que pourrait bien faire Steven Gerrard pour ternir son image ?

Journée 53

Il a glissé et Liverpool n'a pas été champion. Il est parti faire une dernière année à Los Angeles au lieu de finir à Anfield. Mais rien de tout ça ne compte. Les Souse, les fans de Liverpool, s'en tamponnent le coquillard. Il revient éduquer les jeunes sur le bord de la Mersey et le voilà canonisé. Nous les premiers, on kiffe tellement Stevie G qu'on a dû se creuser pour trouver des hypothèses remettant en cause la sainteté du numéro 8 le plus Red de l'histoire du jeu. Et en creusant, hé bien on le reconnaît, on n'a rien trouvé. S'il défile dans la ville sous les couleurs d'Everton, ses fans y verront un pari perdu. S'il déclare publiquement "Liverpool est une ville pourrie où il fait - 5 l'hiver et - 3 en août", on n'y verra qu'un excès de boisson (ce qui dans ces régions va taper dans les 6 grammes minimum). Et même s'il jetait de la merde à la Reine en sodomisant un bobby, les observateurs loueraient la fluidité du geste technique. Steve, t'es intouchable. Un peu comme le ballon pour Brandao.

Lire la suite

Journée 52

24 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

S'il faut jouer au Barça pour pécho Shakira, dans quel club joue celui qui sort avec Régine ?

Journée 52

Vous l'attendez, hein, le bon vieux lieu commun qui couvre un peu plus d'opprobre une équipe certainement déjà en souffrance voire totalement oubliée ? Si, vous l'attendez, ne faites pas non comme ça de la tête. Comment on le sait ? Mais parce que nous aussi, on y a pensé, mais pas question, non non et renon, de faire (encore) de la peine aux amoureux de Lens, de Laval ou du Paris fc. On a des valeurs, les amis. On préfère parler art, musique plus précisément. C'est parce que Barcelone a son hymne, que même Shakira n'a pu le remplacer par un de ses tubes planétaires, mais sinon elle l'aurait tenté, car la Colombienne est fière et tenace comme le dit le proverbe "fière et tenace comme une Colombienne". Du coup, on se prend à rêver d'un joueur parisien qui envoûterait Louane ou d'un attaquant lyonnais qui prendrait le coeur de Tal. Ah ça aurait de la gueule, l'entrée des joueurs au Parc des Princes qui résonne sur l'air de "C'est le jour...celui qu'on retient" et au Parc OL sur celui de... d'une chanson de merde. Mais tellement.

Lire la suite

Journée 51

18 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Charles de Gaulle a son rond-point, Victor Hugo a son avenue... A quand un boulevard Karim Rekik ?

Journée 51

Le naming... Voilà une bien belle activité, malheureusement jusqu'ici cantonnée aux stades baptisés pour des décennies Orange, Allianz, Etihad et j'en passe. On est bien loin des stades nommés en l'honneur de bienfaiteurs locaux comme Marcel Saupin, fondateur du FC Nantes ou Marcel Picot, qui a fait don de sa fortune au Stade Universitaire Lorrain ancêtre de l'AS Nancy Lorraine. Mais cette dérive mercantile, si elle s'inscrit parfaitement dans l'époque DELICIEUSE qui est la nôtre, ne doit pas se limiter aux enceintes. Fonçons les amis et que les villes accueillent des artères à la gloire de nos footeux, bon dieu ! Vous cherchez la clinique de désintox Diego Maradona ? Prenez l'impasse René Girard, tournez à droite dans la rue commerçante Jean-Michel Aulas, et juste après le centre de traumatologie Yohan Gourcuff vous tomberez sur le boulevard Rekik ! C'est immanquable ! Pardon ? La déchetterie Louis Nicollin ? Ah, voilà. Au bout d'un moment, ça part en live. On peut pas s'empêcher. On va finir au centre de détention Rolland Courbis...

Lire la suite

Journée 50

11 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Le mercato hivernal, c'est pas un peu comme les soldes ?... De la merde ?

Journée 50

Il y a quand même une différence, à relever dès le départ : les soldes, c'est l'occasion de payer moins cher un truc qu'on voulait. Le mercato, lui, permet de payer plus cher un joueur qu'on ne voulait pas... Mais qu'on achète parce que ça fait 5 fractures en un mois chez nos latéraux ou qu'on en est à faire jouer l'avant centre des U15. Mais si l'on met de côté cette toute chtite différence, les similitudes sont vachement nombreuses ! L'achat d'impulsion, illustre bien ce parallèle : vous revenez à la maison avec une paire de tong à peine dépareillés (un 46 et un 38, les deux du pied droit)... C'est un peu comme acheter ce Pierre de Tong à peine latéralisé (un but en 46 matchs et une passe décisive en 38 semaines, les deux du pied droit). Impossible de vous souvenir ce qui vous a traversé l'esprit en sortant la Mastercard, mais sur l'instant vous étiez chaud, convaincu que ça allait le faire à mort !!! Seul problème, dans les deux cas, y a ni remboursement, ni échange, ni reprise, fut-elle de volée.

Lire la suite

Journée 49

7 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Pour meubler les 32e de finale de la coupe de France, est-ce qu'on invente des noms d'équipes ?

Journée 49

Nous sommes de grands amoureux du foot, qu'ils soit amateur, pro, paillettes, paillade, paillote Papayou ou Stéphane Paille. Mais quand même... Ca saute aux yeux les gars. Chaque année, la coupe de France a le même problème : quand arrivent les 32e de finale, y a pas assez de Ligue 1, de Ligue 2 et de National pour constituer toutes les affiches. Et la vérité nous oblige à tout révéler : on invente des équipes, pour meubler. C'est la seule explication. Si au début, la fédération faisait dans la retenue avec des blazes vaguement ressemblant à des villes réelles (Boulogne sur Loire contre Valence le Haut par exemple), depuis quelques années, c'est devenu carrément n'importe quoi. L'impunité, peut-être, ou l'envie de provoquer l'opinion footballistique, qui reste curieusement sans réaction. Révoltez-vous avec nous, msieurs dames ! On ne peut pas continuer avec Prix les Mézières contre Feignies Aulnoye... Vous vous demandez si c'est un vrai match ? Oui. Il y a donc urgence, OK !??!

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>