Le foot en questions par Jul et Jim

Journée 54

27 Février 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Risque-t-on le bûcher si on fête un but contre son ancien club ?

Journée 54

C'est la tradition : quand on marque contre un club dont on a jadis porté les couleurs, on fête ça sobrement, en repoussant d'un geste ferme les embrassades hystériques de nos coéquipiers qui, tout à la joie de l'instant, se tamponnent le coquillard de nos amours passées. Mais au nom de quoi, boudiou ? A quoi ça rime ? Quand on croise une ex pas terrible et qu'on est au bras d'une bombasse, on s'éloigne ? Comme pour lui dire "non, tu comprends, Jennifer, avant, j'étais avec Monique, elle va mal le vivre". Pourtant, on a quitté Momo pour Jenny, les gars, elle le sait, la moche, y a pas de scoop. Si Jennifer a toutes ses dents, des jambes interminables, un goût prononcé pour le sexe débridé et qu'elle n'a pas dédié sa vie à nous faire chier à chaque seconde, doit-on se sentir embarrassé quand on croise notre misère d'antan ? De la merde, oui ! Au contraire ! Toisons, narguons, kiffons notre joie présente. Si Monique avait eu une meilleure hygiène bucco dentaire et un patrimoine génétique moins accablant, on aurait pu discuter, mais là, beurk... Et ben au foot, c'est pareil. L'US Boullay les Troux n'a pas su nous garder ? Mettons leur un triplé avec le Borussia en leur montrant notre cul, juste là où Jenny l'a mordu, en sus !

Partager cet article

Commenter cet article