Le foot en questions par Jul et Jim

Journée 68

23 Juillet 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Comment un agent vend-il un joueur de merde ?

Journée 68

Coluche l'avait si bien exprimé : "quand on pense qu'il suffirait que vous ne l'achetiez pas pour que ça ne se vende plus... Vous n'êtes pas raisonnables, non plus !". La saillie verbale de l'homme à salopette s'adapte si bien aux transferts de ces joueurs dont on se demande comment un président peut vouloir au vu de leur palmarès et de leurs compétences. Les conversations avec les agents doivent être succulentes : "Mais si, Président, il vous rendra service ce numéro 9 hors pair. Il a quand même 2 buts à son actif sur les 4 dernières années, dans des tours de coupe de France où les gars d'en face étaient certes amateurs mais ô combien valeureux". Et puis merde, tant mieux si des brèles s'échangent à prix d'or, c'est aussi une des attractions du mercato de voir Schmoldu signer à Lille pour 11 millions, Mashpro à Bordeaux pour 14,5 ou même Jonhsinho à l'Inter pour 59 barres plus une tonne de tagliatelles en cas de revente. Ca nous rappelle que le marché, soit disant roi, est en fait une sorte de souk permanent d'où le touriste peut repartir le coeur content, délesté de ses thunes mais fier de son tapis fait main made in Bengladesh. Ou de son Nolan Roux.

Partager cet article

Commenter cet article