Le foot en questions par Jul et Jim

Articles récents

Journée 51

18 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Charles de Gaulle a son rond-point, Victor Hugo a son avenue... A quand un boulevard Karim Rekik ?

Journée 51

Le naming... Voilà une bien belle activité, malheureusement jusqu'ici cantonnée aux stades baptisés pour des décennies Orange, Allianz, Etihad et j'en passe. On est bien loin des stades nommés en l'honneur de bienfaiteurs locaux comme Marcel Saupin, fondateur du FC Nantes ou Marcel Picot, qui a fait don de sa fortune au Stade Universitaire Lorrain ancêtre de l'AS Nancy Lorraine. Mais cette dérive mercantile, si elle s'inscrit parfaitement dans l'époque DELICIEUSE qui est la nôtre, ne doit pas se limiter aux enceintes. Fonçons les amis et que les villes accueillent des artères à la gloire de nos footeux, bon dieu ! Vous cherchez la clinique de désintox Diego Maradona ? Prenez l'impasse René Girard, tournez à droite dans la rue commerçante Jean-Michel Aulas, et juste après le centre de traumatologie Yohan Gourcuff vous tomberez sur le boulevard Rekik ! C'est immanquable ! Pardon ? La déchetterie Louis Nicollin ? Ah, voilà. Au bout d'un moment, ça part en live. On peut pas s'empêcher. On va finir au centre de détention Rolland Courbis...

Lire la suite

Journée 50

11 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Le mercato hivernal, c'est pas un peu comme les soldes ?... De la merde ?

Journée 50

Il y a quand même une différence, à relever dès le départ : les soldes, c'est l'occasion de payer moins cher un truc qu'on voulait. Le mercato, lui, permet de payer plus cher un joueur qu'on ne voulait pas... Mais qu'on achète parce que ça fait 5 fractures en un mois chez nos latéraux ou qu'on en est à faire jouer l'avant centre des U15. Mais si l'on met de côté cette toute chtite différence, les similitudes sont vachement nombreuses ! L'achat d'impulsion, illustre bien ce parallèle : vous revenez à la maison avec une paire de tong à peine dépareillés (un 46 et un 38, les deux du pied droit)... C'est un peu comme acheter ce Pierre de Tong à peine latéralisé (un but en 46 matchs et une passe décisive en 38 semaines, les deux du pied droit). Impossible de vous souvenir ce qui vous a traversé l'esprit en sortant la Mastercard, mais sur l'instant vous étiez chaud, convaincu que ça allait le faire à mort !!! Seul problème, dans les deux cas, y a ni remboursement, ni échange, ni reprise, fut-elle de volée.

Lire la suite

Journée 49

7 Janvier 2017 , Rédigé par Jul & Jim

Pour meubler les 32e de finale de la coupe de France, est-ce qu'on invente des noms d'équipes ?

Journée 49

Nous sommes de grands amoureux du foot, qu'ils soit amateur, pro, paillettes, paillade, paillote Papayou ou Stéphane Paille. Mais quand même... Ca saute aux yeux les gars. Chaque année, la coupe de France a le même problème : quand arrivent les 32e de finale, y a pas assez de Ligue 1, de Ligue 2 et de National pour constituer toutes les affiches. Et la vérité nous oblige à tout révéler : on invente des équipes, pour meubler. C'est la seule explication. Si au début, la fédération faisait dans la retenue avec des blazes vaguement ressemblant à des villes réelles (Boulogne sur Loire contre Valence le Haut par exemple), depuis quelques années, c'est devenu carrément n'importe quoi. L'impunité, peut-être, ou l'envie de provoquer l'opinion footballistique, qui reste curieusement sans réaction. Révoltez-vous avec nous, msieurs dames ! On ne peut pas continuer avec Prix les Mézières contre Feignies Aulnoye... Vous vous demandez si c'est un vrai match ? Oui. Il y a donc urgence, OK !??!

Lire la suite

Journée 48

16 Décembre 2016 , Rédigé par Jul & Jim

Doit-on utiliser le 49.3 pour imposer René Girard sur un banc de ligue 1 ?

Journée 48

Non. Cette première réponse, pleine de concision, de bon sens et de vérité brute, suffirait à régler la question, mais nous sommes l'un comme l'autre, Jul comme Jim, disposés à faire preuve d'un peu plus de précision. Mis à part les nostalgiques d'un jeu chiant comme la peste bubonique, personne ne peut réclamer le retour de Girard. Ni celui de Jean Fernandez ou de Marcel Husson. Parce que des enfants regardent. Parce que des amateurs vont sur le pré dimanche et pourraient s'en inspirer. Parce qu'on paie pour poser nos fesses en tribune ou devant une chaîne titulaire des droits de la ligue 1. Alors quitte à nous claquer des décisions pourries à coup de 49.3, évitons le pire et le retour de ce péniblos. 3 pistes pour l'exécutif footballistique nous paraissent en revanche prioritaires. Légiférez donc de force pour l'interdiction de siffler à Antoine Kombouaré, pour le retour de numéros de 1 à 11 sur les maillots (parce que ça a une raison d'être ok ???!!!) et enfin et surtout pour inscrire dans la constitution le droit inaliénable à radier pour toujours du monde professionnel les clubs dont le public saborde l'équipe (qui mène !!!) à coups de pétard sur le goal adverse. Là, d'accord.

Lire la suite

Journée 47

3 Décembre 2016 , Rédigé par Jul & Jim

Une équipe doit-elle être à la hauteur de son surnom ?

Journée 47

Evidemment qu'il ne faut pas prendre les noms aux pieds de leurs lettres, surtout quand on est le Los Angeles Galaxy ou (feu) le Cosmos de New York. On sait bien qu'on va pas être satellisés de bonheur en regardant du foot made in USA. Mais parfois, quand même, il y a décalage. Peut-on réellement être aussi inoffensif que ça quand on s'appelle "Arsenal" ? Est-ce raisonnable de se surnommer "les lions indomptables" quand le Cameroun prend une rouste 3/0 contre les humbles mais griffus fennecs algériens ? La liste des équipes faiblardes aux surnoms surdimensionnés atteint selon nous son paroxysme avec 3 pays qui devraient tout de suite, mais alors TOUT DE SUITE, remplacer ces pseudo par d'autres (nos suggestions suivent, évidemment, Jul & Jim adooooorent aider !). Les Luxembourgeois ne peuvent décemment plus s'appeler les "Lions Rouges". Les "vieux matous asthmatiques" leur iront bien mieux. Idem pour l'Inde et ses "Gars Fabuleux". Les Chevreuils de New Delhi" annonceront la couleur plus honnêtement. Enfin, la palme revient à nos amis Cubains, les "Lions des Caraïbes". Sans doute inspirés par Niort et son équipe de Chamois, ils utilisent un animal absent de leur latitude. Comme les lignes à leur palmarès. Ouais, pendant les fêtes, on est les pères fouettards, qu'est-ce qu'il y a ?!

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>